La Cervicalgie

La Cervicalgie

Définition de la cervicalgie:

La cervicalgie est définie par une douleur dans le cou. Plus précisément située au niveau du rachis cervical (la nuque), ce dernier est composé de 7 vertèbres cervicales. Cette partie du cou assure le maintien et la mobilité de la tête. En général, une cervicalgie n’apporte pas de conséquences grave, mais peut handicaper la personne qui en souffre, car elle peut s’accompagner de maux de tête, de troubles du sommeil, ou encore de fourmillements dans les bras et les doigts. Ces troubles engendrent souvent un handicap dans la vie de tous les jours.

Il peut y avoir la névralgie cervicale : douleur qui se limite au cou et à la nuque, ou la névralgie cervico-brachiale : la douleur s’étend alors sur la longueur du bras, provoquant des fourmillements, souvent provoquée par un pincement des nerfs irriguant le bras (comme la sciatique pour la jambe).

Épidémiologie:

30 à 50% de la population serait concernée chaque année. Il s’agit souvent d’un torticolis (cervicalgie aiguë). Mais chez les personnes de plus de 50 ans, ils s’agit plus généralement d’arthrose. Les femmes sont généralement plus touchées.

Causes: 

Dans le cas d’une cervicalgie aiguë (torticolis), la cause est souvent suite à un mauvais positionnement, dans ce cas, la douleur disparait au bout de quelques jours.

Arthrose cervicale (cervicalgie mécanique) : la conséquence est souvent lié à l’âge: l’usure des cartilages limite alors la protection osseuse et laisse apparaître des zones de frottements douloureuses entre les vertèbres.

Hernie cervicale :  c’est le déplacement anormal d’un disque vertébral. Elle peut provoquer une névralgie en compressant la moelle épinière ou une artère, ce qui peut provoquer des vertiges, des maux de têtes ou des acouphènes.

La cervicalgie traumatique : généralement dû à un choc : chute ou « coup du lapin ».

la cervicalgie viscérale: douleur due à des problèmes survenant dans le pharynx, le larynx ou l’œsophage (une forte angine peut en être la cause par exemple).

Traitement:

Le traitement dépendra de la cause exacte de la douleur. Dans la plupart des cas, on peut décomposer le traitement en deux phases distinctes : la phase dite « chaude » et la phase dite « froide ».

La phase chaude : La douleur est alors prise en charge par des analgésiques et anti-inflammatoires. Et port d’une minerve pour permettre d’immobiliser le cou.

La phase froide: Lorsque la cervicalgie aiguë est atténuée, un travail de rééducation et de musculation de la nuque va alors commencer. En effet, renforcer la nuque permettra de limiter les déplacements dit anormaux dans les articulations et donc, d’éviter les rechutes de cervicalgie.

Dans certains cas, la chirurgie peut être envisagée. C’est le cas pour les hernies sévères, ou la présence d’ostéophytes par exemple.

Traitement par la médecine chinoise :

Sites utilisés pour cet article:

www.arthrosecervicale.org/cervicalgie

Copyright © 2019 Relaxation Énergétique. Tous droits réservés.